La route des vins Québécois

Terrasse-vignoble-Sainte-PétronilleVous aimez le vin, les paysages bucoliques et les gens passionnés? Vous cherchez une idée d’escapade en ce début d’été? Partir en ballade sur la route des vins de chez nous, c’est voir les ceps et les grappes, rencontrer des vignerons passionnés, visiter d’accueillantes salles de dégustation et, surtout, découvrir des produits surprenants !

L’Association des vignerons du Québec propose une division de notre territoire en cinq régions vinicoles. Les deux plus connues sont sans doute les Cantons-de-l’Est et la Montérégie, mais la route des vins passe aussi par l’Ouest, le Centre et l’Est du Québec. Parions qu’il y a un vignoble qui reçoit les visiteurs près de chez vous!

L’histoire d’amour entre le vin et les Québécois ne date pas d’hier. Lorsque Jacques Cartier explora le fleuve Saint-Laurent, en 1535, il nota la présence de vignes sauvages sur l’Île d’Orléans, à qui il donna le nom de Isle de Bacchus, en référence au dieu romain de l’ivresse. En 1608, lorsque Samuel de Champlain s’installa sur le site de la future ville de Québec, il y planta des vignes françaises, mais celles-ci ne survécurent pas à l’hiver. Qu’à cela ne tienne! Au fil des siècles, on continua les vinifications avec des vignes arbustives locales. Si les résultats furent longtemps peu concluants, la viticulture prit son envol dans la seconde moitié du XIXe siècle, lorsque l’on se mit à cultiver des variétés de raisins en provenant d’hybrides nord-américains et de croisements européens.

couverture

LA VITICULTURE QUÉBÉCOISE MODERNE

Diplômé de l’Institut d’Oka en agronomie, Joseph-O. Vandal est considéré comme le père de la viticulture québécoise moderne. En 1939, il fut embauché à l’Université Laval comme chercheur puis professeur de génétique et développa de nombreux cultivars adaptés au climat québécois. Ses recherches et expériences balisèrent le chemin pour la cinquantaine de vignerons qui cultivent et transforment amoureusement la vigne aujourd’hui, principalement au long et au sud du fleuve Saint-Laurent. À ce jour, les vins des membres de l’Association des vignerons du Québec totalisent plus de 530 médailles d’excellence obtenues lors de concours nationaux jugeant de la qualité des vins. On en a fait du chemin!

degustation-vignoble

UNE COULEUR BIEN À NOUS

Mais qu’est-ce qui fait la valeur d’un bon vin? « Des ingrédients de première qualité et un vinificateur de talent », tranche Diane Dion, propriétaire avec Conrad Brillant du vignoble La Source à Marguerite, sur l’Île d’Orléans. Mais nos vins sont-ils aussi bons que les vins français ou californiens? « À leur façon, tout à fait, dit Nathalie Lane, copropriétaire du Vignoble Ste-Pétronille avec son mari, Louis Denault. Nos vins sont principalement des vins d’assemblages. Ils ont leur personnalité propre étant donné qu’ils sont fait à partir de cépages qui nous sont propres. Quant à notre sol, il convient tout à fait, à condition de bénéficier du nombre adéquat d’heures d’ensoleillement pendant la belle saison. » Une opinion que partage madame Dion: « Fabriqués avec du raisin provenant d’hybrides américains, nos vins ont leurs propres couleurs, leurs propres qualités. Il est inutile voire injuste de les comparer à des vins de cépages tels les cabernet-sauvignons ou les pinots noirs. Il faut faire preuve d’ouverture d’esprit et se permettre de goûter autre chose. À tout coup, les gens sont surpris. Un bon vin n’est pas nécessairement un vin qui imite les vins français. » Qu’on se le dise! Il faut faire preuve d’ouverture d’esprit et se faire confiance. Un vin qui nous plaît est d’ores et déjà un bon vin…

vignoble-ste-petronille-155

PRÉPARER SON ITINÉRAIRE

La plupart des vignobles accueillent des visiteurs tout l’été. C’est l’occasion de déguster leurs produits et de visiter leurs installations en toute simplicité et décontraction. Quant à la période des vendanges, elle est fonction des cépages et de la région, mais elle a généralement lieu, à peu près, de la fin septembre à la mi-octobre. Il existe dix-sept vignobles membres de l’Association des vignerons du Québec dans les Cantons-de-l’Est et seize en Montérégie. Sept vignobles attendent également votre visite dans l’Ouest-du-Québec, cinq dans la région du Centre-du-Québec et dix dans la grande région de Québec, dite l’Est-du-Québec. La plupart des vignerons proposent la dégustation de leurs vins depuis leur boutique. Plusieurs offrent aussi des services de restauration ou des aires de pique-nique. Il est parfois possible de participer aux vendanges. Que du bonheur!

La meilleure façon de préparer votre itinéraire, et de profiter au maximum des possibilités qu’offre la région que vous aurez choisie, consiste à visiter le site Internet de l’Association des vignerons du Québec. Choisissez votre région, entrez vos critères de sélection, et l’outil de planification établira pour vous la liste des vignobles à visiter. Si vous souhaitez participer aux vendanges, sachez que celles-ci se déroulent généralement en très peu de jours, entre la mi-septembre et la fin octobre. Pensez donc à réserver d’avance!

POUR EN SAVOIR PLUS

Association des vignerons du Québec

http://www.vinsduquebec.com/fr

VignobleSte-Pétronille

 

 

Publicités