Free tour by foot – Embarquez, on n’ira pas trop vite !

Lower_Manhattan

Vous vous apprêtez à partir pour Chicago, Londres, New York, San Francisco, Berlin ou la Nouvelle-Orléans ? Vous avez un petit budget ? Vous aimeriez faire une tour de ville sur place mais pensez ne pas en avoir les moyens ? J’ai un tuyau pour vous !

Sightseeing

Quand on visite une grande ville pour la première fois, la meilleure façon de prendre le pouls de la cité, de s’y repérer, de voir où se trouve ce qui nous intéresse afin d’y revenir par la suite, c’est souvent de se payer un tour de ville. Si vous habitez une grande ville ou avez voyagé, vous connaissez sûrement ces immenses autobus rouge, la plupart du temps à deux étages, qui offrent, à gros prix, des tours de ville aux touristes de passage. En fait, ça coûte en moyenne entre 40$ et 80$ par personne, tout dépendant de la ville. C’est parfois plus cher encore, rarement moins. On monte à bord de l’autobus, ou on part se promener à pied, et un guide nous débite son petit laius. On voit rapidement ce qu’il y a à voir, ça dure généralement une heure et demie ou deux puis, au moment de nous quitter, le guide nous incite généralement à laisser un pourboire. Si on n’en laisse pas, on culpabilise ou on a l’air pingre… Le fait est que plusieurs de ces guides ne reçoivent pas beaucoup plus que leur pourboire en salaire. La majeure partie de votre argent va à la compagnie, pas au guide…

Freetourguide

Free Tours by Foot fait les choses autrement. Il s’agit d’un regroupement de travailleurs autonomes, des guides touristiques, qui se sont regroupés en association afin d’offrir des tours de ville personnalisés et économiques. La formule parfaite pour le voyageur à petit budget ! Parfaite parce que vous payez le guide en fonction de votre satisfaction et que l’argent que vous donnez va dans ses poches à lui. La plupart du temps, les visites se font à pied mais, dans quelques villes, elles peuvent aussi être offertes en autobus. L’intérêt de la chose c’est que le guide connaît sa ville sur le bout des doigts. Il peut vous donner nombre de tuyaux, quel que soit votre budget. En tant que travailleur autonome, il est fort possible que, de son côté, il vive fort simplement et soit à l’affût des endroits où sortir, manger, s’amuser ou se loger à peu de frais. Si c’est aussi votre cas, ou si vous pratiquez la simplicité volontaire, il y a de bonnes chances que faire un tour avec un guide  de Free tour by foot soit avantageux à plus d’un titre.

Free-New-York-Food-Tours-Free-Tours-by-Foot

Comment ça marche ?

Vous allez sur le site www.freetourbyfooot et vous choisissez votre ville, c’est-à-dire la ville dans laquelle vous vous rendez ou venez d’arriver. Comme je le disais d’entrée de jeu, l’organisation est présente notamment à Chicago, Londres, New York, San Francisco, Berlin ou la Nouvelle-Orléans. Mais il y a bien d’autres villes. Une fois votre choix effectué, vous voyez apparaître un calendrier avec les dates où sont offertes les tours. Vous cliquez sur votre date privilégiée et vous voyez apparaître les détails. Certaines villes, comme Londres ou New York, offrent plusieurs tours différents. C’est normal, étant donné la taille gigantesque de ces grandes villes. Vous choisissez en fonction de ce qui vous intéresse. Donc, vous faites votre réservation en ligne, vous notez le point de départ du tour et, le jour « J » vous vous rendez sur place. Les guides sont faciles à repérer puisqu’ils sont identifiés à l’organisation. Évidemment, jusque là, vous n’avez rien déboursé. Vous faites votre tour en compagnie du guide et du reste du groupe rassemblé sur place ce jour-là. Afin que la visite puisse demeurer agréable, le nombre de personnes par groupe est restreins. Aucun danger de se retrouver à 100 personnes avec un seul guide ! Il faut tout de même un minimum de 5 personnes pour que démarre la visite. À la fin du tour, il est fortement suggéré de laisser un pourboire équivalent à votre niveau de satisfaction. C’est aussi simple que cela ! Vous donnez ce que vous voulez… Personnellement, je l’ai essayé à New York et c’est sans doute le meilleur tour de ville que j’ai pu faire. À quand votre tour?

http://www.freetoursbyfoot.com

Publicités

3 réflexions au sujet de « Free tour by foot – Embarquez, on n’ira pas trop vite ! »

  1. Bonjour Rose-Line,

    Comme d’habitude, j’ai bien aimé ton dernier article (en passant, quel titre magnifique !) sur cette formule de tours de ville imaginative et peu coûteuse (je vais aller voir si Orlando, où je vais passer les Fêtes de cette année avec ma famille, fait partie des tours possibles). Cependant, contrairement à l’habituelle qualité linguistique de tes articles, ce dernier comporte quelques anomalies, que je me permets de te faire remarquer. Tu les trouveras en gras dans le texte ci-dessous. Comme je lis tous tes textes depuis que nous avons repris contact, j’ai pensé que, cette fois-ci, tu avais manqué de temps pour effectuer une relecture efficace. La plupart de ces erreurs ne sont que des coquilles ou des copiés-collés montrant accidentellement les deux versions. Rien de grave, excepté pour un pronom relatif oublié qui rendait la phrase asyntaxique.

    Tu sais, Rose-Line, moi, j’étais une prof qui adorait enseigner. Je vous aimais tous avec la plus grande tendresse. C’est moi qui avais élaboré les trois cours de rédaction que tu as suivis dans le dessein de former des rédacteurs professionnels, capables de gagner leur vie en écrivant comme je l’avais fait moi-même. Tu te souviens des contraintes que je vous imposais, entre autres, sur le respect du nombre de mots et de la date de tombée ? J’aime à penser que ma sévérité d’alors ait contribué à faciliter ta carrière. À présent, quand je lis les petits bijoux de texte que tu présentes sur ton site Web ou sur Facebook (j’en ai lu un, spectaculaire, récemment), je me réjouis très sincèrement de ta réussite. Je suis surtout particulièrement heureuse que tu te sois fait confiance et que tu aies foncé, toi qui montrais déjà un vif et réel talent, auquel j’ai cru tout de suite.

    Ma santé ne me permet plus d’enseigner depuis longtemps. Mais ce métier que j’ai pratiqué pendant près 15 ans me manque tous les jours. Ce dont je m’ennuie le plus, c’est de cette affection profonde que je portais à mes élèves. Alors, je te demande la permission de t’aimer encore comme autrefois. De là, ma petite révision. J’espère que tu ne m’en voudras pas.

    Affection très sincère, toujours,

    Marthe Simard, Ph. D. Linguiste

    Envoyé de mon iPad

    >

    • J’ai bien de la chance de vous avoir Marthe et je suis toujours heureuse de vous lire. Merci pour votre commentaire. Je suis peut-être un peu surmenée par les temps qui courent, en effet. Je me relirai avec plus d’attention la prochaine fois. Merci encore et n’hésitez pas à me faire de nouveaux commentaires 🙂

  2. Une super idée et rien de mieux que la marche à pieds pour découvrir une ville à condition d’avoir un bon guide.. une formule qui m’aurait plu.
    Merci pour cet article
    à tout bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s